Anniversary of the Broken Promise – Proportional Representation Not Going Away!

FOR IMMEDIATE RELEASE
Wednesday January 31, 2018


Anniversary of the Broken Promise – Proportional Representation Not Going Away!

Thursday, February 1 will mark the one year anniversary of  the day Justin Trudeau abandoned his commitment to make 2015 the last election under First-past-the-post and broke his promise to “Make Every Vote Count.”

We want to mark this one-year anniversary of the broken promise by reminding the government that Canadians have not forgotten this and that the issue is not going away.

There is in fact considerable appetite for change as evidenced in a national survey of 5,000 Canadians in June 2017, which found broad support for proportional representation in all provinces and across party lines, including Liberal Party supporters. Indeed, fully 52% of Liberal voters said they would like to see their MP to advocate for the government to keep its promise on electoral reform in time for the next election.

As Anita Nickerson, Acting Executive Director of Fair Vote Canada puts it,

“Support for proportional representation is widespread, and the claim that proportional representation would be “bad for the country,” as Prime Minister Trudeau has claimed, is hogwash. Most successful democracies in the world today already enjoy proportional representation. Countries that lag – Canada, the US, the UK –  do so because entrenched political interests make change all but impossible.

However, while Trudeau may have killed the Liberal promise of electoral reform he cannot kill the movement, because in a democracy, citizens will continue to want their vote to count and their neighbour’s vote to count.”

Electoral reform is not going away and, despite the broken promise federally, has considerable momentum at the provincial level.

Fair Vote Canada President Réal Lavergne expects proportional representation to be a significant electoral issue federally in 2019. In preparation, Fair Vote Canada launched a campaign a few days ago asking Canadians to pledge to vote for parties and candidates in the federal election that we can trust to deliver on proportional representation. As he explains,

“Fair Vote Canada is a multi-partisan organization that stands prepared to support any candidate that demonstrates their commitment to democratizing our electoral system. Unfortunately, we can no longer be satisfied with empty promises. We invite all Canadians who feel disappointed, angry and betrayed to sign our 2019 Vote Pledge to vote for proportional representation in 2019.”

-30-

Communiqué de presse

Commémoration d’une promesse rompue – Le mouvement pour la représentation proportionnelle se tient debout!

Ce jeudi, le 1er février marquera le premier anniversaire du jour que Justin Trudeau brisait sa promesse de faire de 2015 la dernière élection menée selon le système majoritaire uninominal à un tour et de “faire en sorte que chaque vote compte.”

Nous voulons commémorer cet anniversaire en rappelant au gouvernement que les Canadiennes et les Canadiens s’en souviennent et que cet enjeu ne peut pas être relégué aux oubliettes.

It existe en fait un grand appétit pour le changement, comme on a pu le constater lors d’un sondage auprès de 5 000 Canadiennes et Canadiens au mois de juin 2017 qui a démontré un niveau d’appui considérable pour la représentation proportionnelle partout au pays – appui partagé par des partisans de tous les partis, y compris du Parti libéral. C’est ainsi que 52 % des répondants se disant partisans du Parti libéral exprimaient leur souhait que leur député fédéral plaide pour que le gouvernement tienne sa promesse concernant la représentation proportionnelle à temps pour les prochaines élections.

Selon Anita Nickerson, directrice exécutive intérimaire de Représentation équitable au Canada,

“L’appétit pour la proportionnelle est très répandu, et la prétention du premier ministre Trudeau que la représentation proportionnelle serait “mauvaise pour le pays” ne tient pas la route. La plupart des démocraties les plus réussies dans le monde aujourd’hui tirent profit d’un mode de scrutin proportionnel. Celles qui traînent derrière – le Canada, les États Unis et le Royaume Uni – le font parce que les partis au pouvoir résistent au changement et rendent le changement presqu’impossible.

Toutefois, si Justin Trudeau a abandonné la promesse de son parti de réformer notre système électoral, il ne peut pas mettre fin aux revendications du mouvement citoyen, car dans une vrai démocratie, il est normal que les citoyennes et les citoyens aspirent à faire compter leurs votes et ceux de leurs voisines et voisins.”

Malgré la promesse rompue au niveau fédéral, l’enjeu de la réforme électorale prend de la vigueur au niveau provincial.

Le président de Représentation équitable au Canada, Réal Lavergne prévoit que la représentation proportionnelle sera un enjeu électoral significatif en 2019. En préparation, il y a quelques jours, Représentation équitable au Canada a lancé une campagne invitant ses sympathisants à  s’engager à voter pour les partis et candidat(e)s en qui nous pouvons avoir confiance pour faire avancer la réforme de notre système électoral. Il explique que :

“Représentation équitable au Canada est un organisme multi-partisan. En tant que tel, il soutiendra la candidature de toute candidate ou candidat qui démontre son engagement à démocratiser notre mode de scrutin. Malheureusement, nous ne pouvons plus nous satisfaire de promesses sans fondement. Nous invitons tous les Canadiennes et Canadiens qui se sentent déçus, furieux ou trahis, à signer notre Engagement 2019 et à voter en faveur de la représentation proportionnelle en 2019.”

-30-

 

Share This:


Return to all posts